CONTACT PUR vivre avec sa vraie nature  

 

Grossesse et huiles essentielles: Oui ou Non?


 

Suite à plusieurs questions de femmes enceintes, j’ai pensé vous partager l’expérience de mon amie Véronique qui a bien voulu m’écrire ce témoignage (car moi j’en ai pas!). Personnellement, j’aurais tant aimé connaître les huiles essentielles avant et surtout lors de ma 3e grossesse. Une période dans laquelle j’ai dû avoir recours aux antibiotiques suite à un gros rhume qui a dégénéré… Avoir recours aux antibio n’est pas la fin du monde, on s’entend. Par contre, je sais aujourd’hui que j’aurais été capable de calmer rapidement les symptômes pour ne pas me rendre là et surtout, que j’aurais été épargné de bien des nuits blanches!!! Et donc, je ne parlerai pas de mon humeur, qui aurait bien aimé être accompagnée des huiles!.............

Voici le témoignage de ma généreuse et sympathique amie :

Ma grossesse, mon accouchement et les premiers moments de vie de ma fille.

«Non! Il ne faut pas que tu prennes ça! Tu serais bien mieux de prendre ceci! Hey, moi j’ai essayé ça et ça marché. Iiiii non! Ne touche pas à ça durant ta grossesse…

Bref, lors de notre grossesse, nous recevons toutes sortes de conseils de différentes personnes et nous ne savons plus qui a raison. Nous vivons certains malaises nouveaux avec notre corps, en découverte de ce qu’est une grossesse, mais tout ce que nous voulons, c’est ne pas faire de tort à notre petit bébé en développement. De mon côté, j’ai fait le choix d’utiliser les huiles essentielles tout au long de ma grossesse. Ceci a été une décision personnelle après m’être informée sur le sujet et après m’être fait ma propre opinion. J’ai été questionnée. Certaines personnes m’ont dit : « tu ne devrais pas prendre ça » d’autres : « Woow, j’aurais tellement aimé connaître ça durant ma grossesse ». Les commentaires étaient diversifiés, mais j’ai fait confiance en mon instinct et ce que je sentais. Tant pour les maux de cœur, que pour relaxer et favoriser un sommeil récupérateur tout au long de la grossesse, mes huiles me suivaient partout où j’étais.

De plus, lors de l’accouchement, j’ai eu la chance d’avoir une accompagnante à la naissance qui travaillait avec les huiles essentielles. Bien que le travail fût à vitesse grand V, nous avons eu la chance de les utiliser lors du travail, de l’accouchement et en postnatal. Avec l’aide dans huiles essentielles, de mon accompagnante et de mon conjoint bien entendu, j’ai pu avoir l’accouchement naturel que je souhaitais.

Enfin, le retour à la maison, les jours et les semaines qui suivent la naissance de notre petit amour ne se passe pas toujours comme dans les livres. Pour avoir vécu des moments très difficiles jusqu’à plusieurs semaines après l’accouchement, le manque de sommeil, l’engorgement, la mastite, les hormones débalancées, des petits ennuis de santé pour ma fille, les huiles essentielles étaient là pour m’aider.

Aujourd’hui, ma fille est âgée de 17 mois. Elle est en parfaite santé, elle n’a pas de troisième bras dans le front ni d’orteil en moins. Nous utilisons encore quotidiennement les huiles essentielles, mais ceci a été mon choix et j’étais confortable avec ma décision. Le but n’est pas d’en avoir 100, mais bien quelques-unes versatiles et on est en «business». Il suffit seulement de bien doser, de s’informer adéquatement sur le sujet et surtout, de se faire confiance!»

Et pour finir.

Je vous laisse maintenant avec cet autre article de blogue dans lequel vous aurez des informations un peu plus pointues et des références de livres intéressantes.

http://leslouves.com/huiles-essentielles-grossesse/

Et sachez qu’il existe les hydrolats qui sont très sécuritaires à utiliser pour vous et pour votre nouveau-né! À la moindre inquiétude, les eaux florales sont tout aussi utiles et captivantes!

Bonne grossesse les mamans, écoutez votre instinct et informez-vous!

Kathrine et Véronique xx


< RETOUR

 

  CONTACT

 


2018© Kathrine Mathieu - vivrepur.com
Propulsé par creaWEB4 - Conception site Web - iClic.com